Erreurs que vous pourriez commettre lors d'une consultation diététique en ligne

Nous savons que la consultation à distance ou en ligne est une méthodologie de travail que les diététiciens et professionnels de la nutrition utilisent de plus en plus.

Bien qu'il existe un gros pourcentage de professionnels préférant la consultation présentielle en raison de sa plus grande proximité et probablement d'un meilleur suivi, il est vrai que le format en ligne est de plus en plus à la mode.

Les avantages peuvent être évidents :

  • Si un patient veut travailler avec un certain professionnel pour une raison concrète et que les deux vivent dans des villes différentes, il est compliqué et parfois impossible de travailler de façon présentielle. Le travail peut toutefois se faire en ligne ;

  • Si le professionnel est timide et préfère ne pas travailler en face à face ;

  • Si vous voulez avoir la possibilité de travailler n'importe où, avec uniquement un ordinateur.

Si vous pensez fournir vos services en ligne ou élargir vos services actuels aux consultations de nutrition en ligne, vous devez tenir compte des recommandations que nous présentons ci-dessous.


Erreur 1 : Préférer les questionnaires à la visioconférence

Le fait est que beaucoup de conseils diététiques en ligne sont effectués uniquement par l'intermédiaire d'e-mails et d'un entretien diététique par un auto-questionnaire.

Même s'il est vrai que si tout est très bien contrôlé et structuré, le travail peut avoir de bons résultats, il est important que les consultations se fassent par vidéoconférence (par exemple, par l'intermédiaire de Skype) afin d’essayer d'avoir la plus grande proximité possible avec le patient.

Trop de difficultés pourraient être créées en travaillant à distance sans un contact visuel, comme le fait de ne pas voir votre patient à ce moment-là.

Si vous avez essayé d'effectuer un entretien par l'intermédiaire de questionnaires, mais aussi par session Skype, vous avez sûrement remarqué que lors d'une session de vidéoconférence, vous pouvez recueillir beaucoup plus d'informations dérivant des questions principales.

Erreur 2 : Donner votre numéro de téléphone personnel aux patients

Parfois, c'est le patient lui-même qui ne respecte pas votre travail. Même si vous n'y voyez pas d'inconvénient, il n'est pas normal qu'un patient vous écrive un samedi après-midi ou un dimanche pour poser des questions concernant des doutes et des thèmes qui ne sont pas urgents.

Le cas est différent si le patient a une compétition le week-end et que vous aviez décidé au préalable de pouvoir parler.

Toutefois, de nombreux professionnels qui travaillent en ligne fournissent leur numéro de téléphone portable personnel à leurs patients et cela entraîne parfois un dépassement des limites de confiance qui ne devrait pas exister.

Ne donnez donc pas votre numéro de téléphone portable personnel aux patients. Ou si vous en donnez un, que ce soit le numéro professionnel. Et même ainsi, indiquez quels sont les horaires de contact.

Comme alternative, il existe actuellement des applications qui vous permettent d'être en contact direct avec vos patients et de maintenir une relation professionnelle avec eux, comme par exemple l'application Nutrium.

Erreur 3 : Traiter ces patients moins sérieusement que les autres

Lorsque vous marquez la date et l'heure d'une consultation de nutrition avec votre patient, ayez toujours à l'esprit qu'il s'agit d'un patient formel et que vous devez démontrer votre professionnalisme.

Assurez-vous de vous présenter tous les deux à l'horaire fixé et que la conversation et la séance de la consultation soient prises au sérieux, de la même forme que si elle était réalisée de forme présentielle.

Vous devez être responsable et conscient que, bien vous soyez tous les deux en train de parler dans le confort de vos maisons respectives, il ne s'agit pas d'une conversation entre amis mais avec des patients qui vous font confiance.

Un outil pouvant aider dans cette situation est le fait d'avoir un calendrier spécifique pour votre activité de nutrition, où vous pouvez marquer les consultations avec vos patients, ces derniers recevant une notification les informant de leur date, ainsi que de leur heure, afin qu'ils la confirment, comme c'est le cas du logiciel et de l'application Nutrium.

Erreur 4 : Ne pas évaluer l’implication du patient

Au début d'un conseil diététique en ligne, il est fréquent d'expliquer au patient la base de votre méthode de travail, ce que vous proposez exactement ou quels sont les devoirs ou les règles qui doivent être déterminés pour que le travail puisse être réalisé de la meilleure forme possible.

Par exemple, demander des mesures anthropométriques, le poids ou des photos périodiquement pour pouvoir vérifier s'il y a des améliorations au fil du temps est important. Mais parfois, par désintérêt du patient et/ou du professionnel, ces devoirs sont oubliés et il n'y a aucune évolution positive. Je vous conseille de les définir et de les exiger.

Si l'un des deux oublie d'envoyer le feed-back, assurez-vous qu'il possède les outils appropriés pour que tous les deux continuent dans la bonne direction. L'envoi de rappels réguliers au patient par l'intermédiaire d'une application et la définition de dates spécifiques pour atteindre les objectifs permettent au patient de le considérer toujours comme l'une de ses priorités.


Si vous envisagez de passer dans le monde « on-line » et de commencer à fournir un service de consultations de nutrition en ligne, vous devez savoir que cela apporte de nombreux avantages et que vous allez économiser du temps et de l'argent. Il est également important que vous sachiez comment vous pouvez garantir que le service fourni est le meilleur possible.

Nous espérons que ces recommandations vous ont été utiles et que les patients soient conscients de l'importance la nouvelle ère technologique pour atteindre leurs objectifs.