Comment aider vos patients à rester sains pendant la pandémie de COVID-19

La dissémination mondiale du nouveau coronavirus continue à dominer l'actualité, et cette pandémie a rapidement changer nos habitudes de vie et notre réalité. Le gouvernement et les services de santé publique insistent sur l'importance de nous protéger, à nous et à tout notre entourage.

La situation autour du nouveau coronavirus est en évolution quotidienne et il est prévu que cela continue pendant quelque temps. Il est naturel que, les prochains mois, la population soit de plus en plus soucieuse de son bien-être physique et mental.

En tant que diététiciens, nous pouvons aider toutes ces personnes d'une manière très pratique. Dans cet article nous partageons des astuces sur comment soutenir et aider nos patients à maintenir une bonne hygiène de vie.


Manger sainement

Garder une alimentation saine est une des meilleures options pour se sentir mieux. Encouragez donc vos patients à maintenir leurs habitudes quotidiennes saines le plus possible - incitez-les à manger au moins 5 fruits et légumes par jour, à faire 3 repas équilibrés et à inclure des céréales complètes, des légumes secs et des aliments riche en protéines dans leur alimentation.

Vous pouvez également leur expliquer la liaison entre nutrition et immunité, renforçant l'importance de consommer une variété de vitamines et minéraux par une alimentation variée. Il est important de souligner que l'expression "boost du système immunitaire" est fallacieuse et qu'il n'y a pas de compléments ou capsules miraculeuses qui peuvent d'un moment à l'autre changer notre système immunitaire.

Évaluez la tendance de chaque patient à chercher du réconfort dans les aliments en phase de stress, anxiété ou simplement ennuie. Si vous le considérez approprié, discuter de possibles alternatives avec le patient pour trouver des solutions à ce sentiment de compulsion sans avoir recours à des snacks non-équilibrés. Quelques exemples sont le yoga ou la méditation.

Demandez à vos patients s'ils ont des difficultés en ce qui concerne l'accès aux aliments. Les mesures de confinement, liées à une mobilité réduite, manque de transports en commun ou des difficultés économiques peuvent se traduire en une difficulté accrue d'accès aux aliments. Aidez ces patients en les conseillants de s'approvisionner d'une quantité suffisante (mais raisonnable) d'aliments essentiels, qui se trouvent sur la liste qui suit.

Aliments essentiels

  • Poisson en conserve (thon, sardines,...) ;
  • Riz et pâtes ;
  • Sauces en conserve ;
  • Soupes en brique ;
  • Lait/yaourts/fromage ;
  • Céréales de petit-déjeuner ;
  • Pain ;
  • Oeufs ;
  • Poisson/viande/légumes surgelés ;
  • Noix/graines/pâtes d'oléagineuses ;
  • Fruits déshydratés.

Il peut être utile d'explorer votre créativité et celle de vos patients, en leur proposant des recettes saines qui s'adaptent à cette nouvelle réalité et en leur lançant des défis de création de nouveaux plats et combinaisons d'aliments.

Informez vos patients sur la façon de conserver et de mieux utiliser les aliments plus sensibles, comme les fruits et légumes, par exemple en les cuisinant (en compotes, soupes,...) our une plus longue conservation. Cuisiner en grande quantité est aussi une bonne idée, ce qui leur laisse le temps libres pour d'autres activités.

Finalement, explorer avec eux des façons d'avoir accès à des aliments s'il ne peuvent vraiment pas sortir de chez-eux, en utilisant les services de livraison à domicile et le support de la famille, des voisins et de la communauté, le cas échéant.

Hydratation

Face aux changements d'habitudes quotidiennes, les patients peuvent être en train de consommer moins de liquides que d'habitude.

Encouragez-les à consommer 8 à 10 verres d'eau par jour et rappelez-leur comment ils peuvent évaluer leur taux d'hydratation : être sensible à sa soif, couleur des urines ou autres symptômes de déshydratation comme la réduction de la capacité de concentration et des maux de tête.

Activité physique

Tout en respectant les mesures de sécurité des gouvernements, les patients doivent continuer à pratiquer une activité physique quotidienne. Les salles de sport ou les classes en groupe sont pour l'instant déconseillées, mais il existe des alternatives pour conserver une vie active même pendant le confinement.

Quelques exemples sont la pratique d'activité physique en plein air (marche, exercice d'endurance et de musculation), si possible, ou bien des activités à la maison, suivant des cours disponibles sur internet, comme des sessions de yoga ou des étirements.

Idéalement, les patients doivent être encouragés à avoir un moment du jour à l'extérieur pour assurer une exposition quotidienne à la lumière solaire. Cependant, cela peut ne pas être possible et, si l'exposition solaire est compromise, il est important de penser à leur recommander un complément alimentaire de vitamine D.

Une bonne hygiène de vie en ce qui concerne les heures de repos et toute aussi importante que l'activité physique. Pensez à en discuter avec vos patients !

Santé mentale

En plus d'encourager les patients à prendre soin de leur alimentation, hydratation et activité physique, il est vital de les rappeler de l'importance et de l'impact de leur bien-être psychologique et de la santé mentale.

L'association de charité Mind (en anglais) a produit des recommandations et des informations utiles, qui incluent des astuces pratiques que les patients peuvent mettre en place s'ils se sentent plus anxieux dû au coronavirus ou au confinement.

Pendant les consultations, n'oubliez pas d'évaluer comment votre patient se sent relativement à cette situation.

Confinement

Évaluez si vous avez la possibilité de faire des consultations à distance. Il existe de multiples plateformes disponibles qui rendent possibles les consultations en ligne, comme Zoom, Skype ou Doxy.me. Des consultations par téléphone peuvent également être une option quand les patients n'ont pas accès à internet ou ont des difficultés à adopter ces technologies.

Vous pouvez également utiliser la plateforme de prise de rendez-vous de Nutrium pour que des patients prennent rendez-vous avec vous.

L'application mobile Nutrium permet au patient d'avoir accès au plan alimentaire et à vos recommandations mais aussi de vous envoyer de messages entre consultations, pour un suivi assuré.

Vous pouvez également mettre en place une plateforme de paiements en ligne pour les faire de manière sécurisée. Certifiez-vous que les plateformes que vous utilisez sont compatibles avec les lois de protection des données de votre pays.

S'il n'est pas possible pour vous d'éviter les consultations en cabinet, vous pouvez toujours adopter ces mesures pour vous protéger à vous et à vos patients :

  • Demander à tous les patients s'ils ont des symptômes associés au COVID-19, et ne pas accepter de les voir en cas affirmatif ;
  • Adopter des pratiques exemplaires en matière d'hygiène en présence de votre patient, et l'inciter à en faire de même ;
  • Modifier la mise en place du cabinet, de manière à assurer une distance minimum de 1,5m entre vous et le patient ;
  • Ouvrir la porte au patient pour réduire le nombre de superficies avec lesquelles il contacte.

Les recommandations liées au COVID-19 sont en constante évolution. Assurez-vous d'être au courant des plus récentes délivrées par les entités gouvernementales de votre pays et renforcer les messages de santé et prévention auprès de vos patients.