Actualités en nutrition | Numéro 3

De nos jours, tout le monde parle de nutrition, spécialement les médias. Comme la nutrition est en constante évolution et de nouvelles recommandations sortent à tout moment, il est important de se tenir au courant de toutes les dernières nouveautés.

Être au courant des dernières actualités est important non seulement pour mettre à jour ses connaissances, mais aussi pour offrir un meilleur suivi aux patients, ayant pour base les dernières recommandations.

C'est pour cette raison que nous avons décidé de vous offrir, de manière régulière, un résumé des thèmes les plus récents du monde de la nutrition et les principales nouveautés parues dans les médias. Profitez de cette édition de Actualités en nutrition.

Vous vous demandez quelles sont les dernières actualités ?

À partir de maintenant, que se soit dans votre boîte mail ou sur notre blog, vous allez pouvoir consulter, en un seul endroit, toutes les actualités de la nutrition.

Dans cette édition, nous parlons du lien entre les habitudes alimentaires et la santé et du salon Dietecom qui a eu lieu à Paris. Découvrez ce qui s'est passé ces dernières semaines dans le monde de la nutrition. Les numéros 1 et 2 sont disponibles en anglais, espagnol et portugais sur notre blog.

Aliments ultra-transformés liés à une mortalité précoce

Deux nouvelles études récemment publiées présentent de nouvelles évidences qui suggèrent que les produits aliments-transformés sont néfastes à notre santé.

La première étude est une cohorte prospective française qui a étudié le risque de maladie cardiovasculaire. Plus de 100,000 participants âgés de plus de 18 ans ont été suivis pendant plus de 5 ans et leurs habitudes alimentaires ont été évaluées utilisant le rappel des 24 heures six fois pendant la durée de l'étude.

Les chercheurs ont trouvé qu’une consommation plus élevée d'aliments ultra-transformés (chips, chocolat, viennoiseries, gâteaux, etc.) est associé à un risque plus élevé de maladie cardiovasculaire, coronarienne et d’accident vasculaire cérébral.

La deuxième étude est une cohorte prospective menée en Espagne, réalisée avec environ 20,000 adultes pendant 15 ans (1999-2014). Ils ont été suivis tous les deux ans et leur consommation d'aliments ultra-transformés a été évaluée par un questionnaire de fréquence alimentaire.

L’étude a conclu que manger plus de 4 portions d'aliments ultra-transformés par jour augmente le risque de mortalité toutes causes confondues d’environ deux tiers (62%). Pour chaque portion supplémentaire d'aliments ultra-transformés, le risque de mortalité toutes causes confondues a augmenté de 18%.

Les titres des journaux ont sûrement été sensationnels ; tandis que les deux études suggèrent une association entre la consommation d'aliments ultra-transformés et une mauvaise santé, des études supplémentaires sont nécessaires pour établir une relation de cause.

Pendant ce temps, il est prudent de suivre un régime varié, avec peu d'aliments ultra-transformés, qui privilégie des fruits et des légumes, des viandes maigres et du poisson, des céréales complètes, des légumineuses et des matières grasses de bonne qualité. Ceci ne veut pas dire que les aliments ultra-transformés ne peuvent pas être consommés de temps en temps, pour des occasions spéciales

Ce que vous mangez au travail est important

Une nouvelle étude américaine a découvert que les employés d'un grand hôpital qui achètent des aliments non sains seraient plus susceptibles d'avoir une alimentation peu équilibrée en dehors du travail, être en surpoids ou obèse, et ont des facteurs de risque pour le diabète et maladie cardiovasculaire en comparaison avec des collègues qui font des choix plus sains.

L'étude transversale comprenait 602 employés qui achetaient régulièrement des aliments à la cantine du travail dans le cadre d'une étude sur la promotion de la santé. Les scores d'achats sains et d'alimentation saine ont été calculés pour chaque participant, sur la base de deux rappels alimentaires de 24 heures. La pression artérielle, l’IMC et l’HbA1c ont également été mesurés. Les données cliniques et les informations autodéclarées ont également été utilisées pour déterminer si les participants souffraient d’hypertension ou de (pré) diabète.

Bien que cette étude suggère que l'achat d'aliments plus sains est lié à une alimentation plus saine et un risque de maladie plus bas, nous avons besoin de plus d'essais contrôlés randomisés pour éliminer les facteurs de confusion potentiels (p.ex. niveau d'activité physique) et confirmer la cause.

Cependant, étant donné que nous passons la plupart de nos heures de veille au travail, des interventions qui augmentent le nombre de choix d'aliments sains proposés aux employés au travail peuvent contribuer à améliorer leur santé et bien-être.

Dietecom, les journées de nutrition pratique

Le salon Dietecom a eu lieu le 6 et 7 juin dernier à la faculté de Médecine Paris Descartes. Du Programme National Nutrition Santé (PNNS) 2019-2023 à la phytonutrition comme outil de soin de support en oncologie, en passant par les oméga-3 et les risques cardio-vasculaires, 25 heures de formation au total ont été animées par des professeurs, des chercheurs et des experts en nutrition.

Ce fut l'occasion pour plusieurs professionnels et étudiante de mettre à jour leur connaissances et de retrouver des collègues, tout comme de connaître les nouveautés en termes de produits et services du monde de la nutrition.

Nutrium a été présent au salon et nous avons pu retrouver les professionnels qui travaillent au quotidien avec nous. Nous espérons vous revoir l'année prochaine !


Veuillez noter que nous ne partageons aucune partie particulière de ces informations. Notre objectif est simplement de vous informer sur les sujets abordés par les professionnels et les médias afin de vous tenir informé et de vous fournir les informations accessibles en un clic.

Faites-nous part d'autres sources que vous utilisez pour vous tenir au courant des dernières études ou nouveautés sur la nutrition, bien comme d'autre thèmes récemment discutés dans le domaine de la nutrition.