Actualités en Nutrition | Numéro 7

En tant que diététicien, il est important de rester au courant des dernières nouveautés du monde de la nutrition. Non seulement pour baser son activité sur les dernières évidences scientifiques, mais aussi pour être à jour concernant les thèmes de l'actualité pour pouvoir répondre aux questions de vos patients en consultation.

Dans ce numéro, Harriet Smith, diététicienne britannique et auteure de surreydietitian.co.uk nous apporte les derniers articles du domaine de la nutrition et une nouvelle politique de santé dans les réseaux sociaux.

alt


Consommation de noix et prise de poids sur le long terme

Une étude récente a découvert qu'une consommation quotidienne plus élevée de noix est associée à une plus réduite prise de poids sur le long terme et un risque inférieur d'obésité chez les adultes.

L'étude, qui a combiné des données de trois grandes études d'observation américaines, a analysé les ingesta quotidiennes et suivi le poids de plus de 144,000 adultes sur des intervalles de 4 ans pour un total de 20 ans ou plus.

Une augmentation quotidienne de la consommation de noix est associée de manière significative à une prise de poids inférieure par an ; les personnes consommant une portion quotidienne de 14 g de noix ont pris moins de poids (-0,37 kg) que celles qui ne mangeaient pas de portion quotidienne de noix pendant une période de 4 ans (gain de poids moyen de 1,28 kg).

Cette étude suggère qu'échanger des aliments moins sains (comme des chips) par des noix peut prévenir la prise de poids sur le long terme et réduire le risque d'obésité.

Il est important de rappeler que les études d'observation sont seulement capables d'identifier des associations. En plus de cela, la plupart des participants de l'étude était des professionnels de santé caucasiens, avec un statut économique élevé, ce qui signifie que les résultats peuvent ne pas s'appliquer à la généralité de la population.

Cependant, cette étude confirme les conseils diététiques actuels pour inclure les noix dans une alimentation saine et équilibrée.

La nutrition n'est pas suffisamment présente dans l'éducation médicale

Une nouvelle étude publiée dans The Lancet a conclut que les étudiants en médecine ne sont pas prêts à fournir à leurs patients des soins nutritionnels efficaces et de qualité.

Cette revue systématique a combiné des données de 24 études mondiales sur l'éducation nutritionnelle des étudiants de médecine.

Les chercheurs ont trouvé que l'éducation nutritionnelle est insuffisante parmi les programmes d'études de médecine dans tout le monde. Ce manque d'information impacte la capacité et la confiance des étudiants en médecine d'inclure la nutrition comme une partie du soin médical.

Les chercheurs recommandent que l'éducation nutritionnelle soit une discipline obligatoire des programmes d'enseignement de médecine pour améliorer l'intégration du soin nutritionnel dans les plans de soins médicaux.

L'obésité n'est pas un choix

Un rapport publié par le British Psychological Society recommande que les campagnes de santé publiques évitent de suggérer que l'obésité est un simple choix.

Le rapport reconnaît les causes complexes de l'obésité, qui incluent des facteurs biologiques, psychologiques et sociaux, et qu'il ne s'agit pas seulement d'un manque de volonté. Il préconise de mettre fin à la stigmatisation et aux préjugés dans les médias.

Les experts insistent sur l'importance de l'utilisation de la psychologie fondée sur des preuves dans toutes les campagnes axées sur le changement de comportement pour faciliter la perte de poids.

Ils recommandent que des psychologues travaillent au sein d'équipes multidisciplinaires pour mener des interventions de gestion du poids et de l'obésité.

Instagram annonce des nouvelles règles pour les publications sur des produits pour la perte de poids

Les réseaux sociaux Instagram et Facebook prévoient d'imposer de nouvelles règles pour les publications concernant des produits pour la perte de poids, selon le BBC.

Les publications sur des produits pour la perte de poids (y compris des procédures cosmétiques) vont être cachées des utilisateurs qui ont moins de 18 ans. D'autre part, les messages faisant de fausses promesses et de fausses allégations de santé (par exemple, « résultats rapides en termes de perte de poids » ou « désintoxication du corps ») seront plus faciles à signaler et à supprimer de ces réseaux sociaux.

Les changements sont le résultat de la pression récente de groupes comme @i_weigh, une page Instagram créée par Jameela Jamil. Jameela, actrice britannique, critique des publications de célébrités faisant la promotion de produits pour la perte de poids ou de désintoxication (telles que la publication de Kim Kardashian sur des sucettes qui suppriment l'appétit).

Instagram n'a pas encore publié de déclaration publique sur ces nouvelles règles.

alt


Si vous ne la connaissez pas encore, assurez-vous de consulter la section de Nutrition de notre blog pour découvrir les éditions précédentes d'Actualités en Nutrition et télécharger nos guides pour professionnels.

Veuillez noter que nous ne partageons aucune partie particulière de ces informations. Notre objectif est simplement de vous informer sur les sujets abordés par les professionnels et les médias afin de vous tenir informé et de vous fournir les informations accessibles en un clic.

Faites-nous part d'autres sources que vous utilisez pour vous tenir au courant des dernières études ou nouveautés sur la nutrition, bien comme d'autres thèmes récemment discutés dans le domaine de la nutrition.