Actualités en Nutrition | Numéro 6

Nous vous apportons tous les mois les nouvelles découvertes du domaine de la santé et de la nutrition. Dans ce numéro d'Actualités en Nutrition, Harriet Smith, diététicienne anglaise auteure de surreydietitian.co.uk nous explique toute l'actualité du mois de septembre.

Nous voulons vous offrir, à chaque mois, un point de vue critique et une analyse minutieuse des derniers articles parus. Découvrez comment les boissons gazeuses, les habitudes alimentaires, les troubles du comportement alimentaire et un verre de vin rouge peuvent impacté notre santé.

Association entre la consommation de boissons gazeuses et la mortalité dans 10 pays européens

Une étude européenne a démontré que les personnes qui boivent deux verres ou plus de boissons gazeuses (y compris les boissons édulcorées) par jour ont un risque accru de mortalité toutes causes confondues en comparaison avec ceux qui boivent un verre ou moins par jour.

L'étude, qui a été conduite avec plus de 450,000 personnes de différents pays, a analysé des données de l'étude européenne EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition). Les participants ont été suivis pendant une moyenne de plus de 16 ans à partir du recrutement initial.

Les chercheurs ont également découvert que boire deux verres ou plus de boissons gazeuses édulcorées par jour était associé de façon positive avec une mortalité du aux maladies circulatoires. En plus, boire un ou plusieurs verres de boissons gazeuses sucrées par jour a été associé de façon positive avec une mortalité par des maladies digestives.

Il est important de rappeler que cette association n'implique pas une relation de cause à effet. Plus d'essais randomisés contrôlés avec des humains sont nécessaires avant que l'on puisse conclure si les boissons gazeuses sont ou non préjudiciables à notre santé.

Régimes végétariens et végétaliens liés à un plus faible risque de maladies cardiaques et un risque accru d'AVC

Une nouvelle étude avec plus de 48,000 adultes britanniques a trouvé que les personnes qui disent suivre un régime végétarien ou végétalien sont moins susceptibles de développer une maladie cardiaque sur 18 ans de suivi. Cependant, l'étude indique qu'elles sont plus susceptibles d'avoir un AVC.

L'étude, qui a été publiée dans le British Medical Journal, a calculé que pour chaque 1,000 végétariens il y a 10 cas en moins de maladie cardiaque, mais 3 AVC en plus, en comparaison avec des personnes qui mangent de la viande, sur une période de 10 ans. L'étude a montré que les pescetariens ont un risque plus faible de maladie cardiaque, mais pas de différence en termes de risque d'AVC.

Il est important d'être conscient des limitations de cette étude. Les études observationnelles ne prouvent pas de causalité entre une variable (le type de régime) et un résultat. Des facteurs de confusion ont pu influencé les résultats.

Les chercheurs croient qu'un plus faible risque de maladie cardiaque chez les végétariens, végétaliens et pescetariens peut être dû à un plus faible IMC, pression artérielle et taux de cholestérol. Cependant, la raison pour laquelle les végétariens ont eu un risque plus élevé d'AVC hémorragique reste incertaine et requière plus d'investigation.

Globalement, cette étude n'apporte pas d'évidences qui supportent le changement vers ou à partir d'une alimentation végétarienne/végétalienne. Il est possible d'avoir un régime sain et équilibré indépendamment du fait de manger ou non de la viande.

Adolescent anglais perd la vue à cause de graves carences nutritionnelles causées par un trouble alimentaire

Une étude de cas récente sur un adolescent anglais qui a perdu la vue dû à des carences nutritionnelles sévères en résultat d'un trouble alimentaire a été largement diffusée par les médias.

Cependant, plusieurs titres ont été fallacieux et ont négligé le fait que l'adolescent avait un trouble alimentaire reconnu appelé trouble de l'alimentation sélective et évitante ou ARFID.

Les patients qui souffrent d'ARFID ne sont pas que des « mangeurs méticuleux ». Ils évitent ou restreignent certains aliments dans leur alimentation dû à plusieurs raisons y compris une anxiété sévère liée à la consommation de certains aliments, un évitement sensoriel et/ou un faible intérêt pour la nourriture.

Les traitements basés sur des preuves pour l'ARFID incluent la thérapie cognitivo-comportementale, un travail d'exposition, la gestion de l'anxiété et la thérapie familiale. Malheureusement, cette personne n'a pas reçu les soins médicaux requis assez tôt, ce qui a conduit à un cas évitable de cécité.

Malgré ce qui a été dit dans les manchettes, il s'agit d'une étude de cas extrêmement rare et tragique qui a été le résultat d'un trouble grave de l'alimentation plutôt que d'une « alimentation difficile ».

Des études montrent que le vin rouge est lié à une meilleure santé intestinale

Une étude du King’s College London (KCL) a montré que les personnes qui boivent du vin rouge ont un microbiote intestinal (un marqueur de la santé intestinale) d'une plus grande diversité en comparaison avec des personnes qui n'en boivent pas. Les chercheurs ont également découvert une association entre les buveurs de vin rouge et des plus faibles taux d'obésité et de cholestérol LDL.

Les chercheurs du Department of Twin Research and Genetic Epidemiology du KCL ont exploré les effets de différentes boissons alcooliques (bière, vin rouge, vin blanc et boissons spiritueuses) dans le microbiome intestinal chez 916 jumeaux britanniques du sexe féminin.

L'association entre les buveurs de vin rouge et une plus grande diversité du microbiome intestinal n'a pas été observée avec d'autres boissons alcooliques. Les auteurs pensent que les effets bénéfiques du vin rouge sur la santé intestinale peuvent être dues aux polyphénols du vin rouge.

alt


Si vous ne la connaissez pas encore, assurez-vous de consulter la section de Nutrition de notre blog pour découvrir les éditions précédentes d'Actualités en Nutrition et télécharger nos guides pour professionnels.

Veuillez noter que nous ne partageons aucune partie particulière de ces informations. Notre objectif est simplement de vous informer sur les sujets abordés par les professionnels et les médias afin de vous tenir informé et de vous fournir les informations accessibles en un clic.

Faites-nous part d'autres sources que vous utilisez pour vous tenir au courant des dernières études ou nouveautés sur la nutrition, bien comme d'autres thèmes récemment discutés dans le domaine de la nutrition.